Quels prix pour un logiciel CRM ?

Lorsque la croissance d’une entreprise l’y oblige, la mise en place d’un CRM reste la solution la plus appropriée afin d’optimiser la productivité d’une société.

Cependant, selon vos besoins, votre budget, votre investissement en ressources humaines ou selon le nombre d’employés, donc de postes à attribuer dans le CRM, et du nombre de clients, vous devrez choisir le CRM le plus adapté et au meilleur tarif.

Un CRM (Customer Relationship Manager) gère, comme son nom l’indique, la gestion de la relation client. Il ne s’agit pas d’un simple outil de gestion des transactions des biens et des paiements entre vous et le client, mais d’un moyen d’établir une relation de confiance efficace apportant une plus grande satisfaction au client, ce qui est un élément clé pour une entreprise pour s’assurer de nouvelles ventes. Il y a donc une connexion entre le prix que vous allez payer pour le CRM et le Retour sur Investissement (ROI) qu’il va vous procurer.

Ainsi, un CRM qui servira l’ensemble de vos besoins présents et à venir, au meilleur tarif, est un rouage fondamental du succès de votre entreprise.

Le tarif va dépendre du type de CRM que vous allez choisir. Il en existe deux types : celui en licence, installé directement dans les outils informatiques présents dans l’entreprise, ou le SaaS (Software as a Service), disponible en ligne, via un “cloud”.

Avant tout, débutons avec la solution que l’on cherche en premier lorsque l’on débute : la version gratuite.

Le CRM gratuit

Il existe des solutions CRM gratuites, avec des fonctionnalités limités et un nombre d’utilisateurs restreint, ou un accès à de nombreuses fonctionnalités mais sur une période d’essai limité, généralement d’un mois ou deux. Il s’agit souvent d’une solution provisoire qui a pour but de tester ou de s’accoutumer à l’utilisation d’un CRM.

Les fonctionnalités des CRM gratuits, même sans limitation dans le temps, sont souvent réduites, sans assistance adaptée et ne permettent pratiquement pas de personnalisation.

Le CRM “on-premise” ou en licence

Il s’agit de la solution qui peut sembler la plus logique. Toute la technologie liée au CRM est sur votre site d’exploitation, en entreprise. C’est d’ailleurs le sens de “on-premise”.

Premier poste budgétaire : l’installation et le déploiement du CRM dans les locaux de la société, qui peut durer plusieurs jours, jusqu’à une semaine complète, et peut coûter plusieurs milliers d’euros.

La licence d’exploitation du logiciel est le second poste à prévoir financièrement pour la société.

Si l’on prend l’exemple d’un CRM dont l’usage sera réservé à 4 à 6 utilisateurs en moyenne, plus spécifiquement dans un but marketing, le tarif peut commencer à moins de 500 euros, et monter jusqu’à 3000 euros par mois.

Une redevance annuelle, en général d’un montant inférieur à 20% de la licence annuelle, s’ajoute.

Cependant, n’omettez pas que ce CRM nécessite des serveurs, dont l’entretien et la sauvegarde sont à prévoir, ainsi que les outils permettant la sécurisation des données qui y sont liés. Un autre élément à prendre en considération est le coût d’une migration des données vers un serveur plus puissant lors d’un bond technologique du logiciel.

Le CRM online ou SaaS

De plus en plus populaire, le CRM online évite généralement d’avoir à régler la licence que nécessite une installation sur site. Les CRM proposés s’adaptent à vos besoins et aux utilisations de chacun des usagers du logiciel, selon les niveaux d’accès.

Les tarifs peuvent ainsi se situer dans des fourchettes très larges, comprises entre à peine 10 euros, et allant jusqu’à près de 400 euros par utilisateur. Néanmoins, la plupart des offres se trouveront dans des prix entre une cinquantaine et une centaine d’euros.

Dans tous les cas, lors du choix de votre CRM, si le prix est un élément clé, il vous faut avant tout choisir en fonction de vos besoins réels. Il est impératif de lancer une concertation et d’impliquer les départements de l’entreprise qui seront en prise directe avec ce logiciel.

Partager cet article :