Les nouveautés Sage Comptabilité 100c

La suite de logiciels Sage a subi de nombreuses évolutions depuis les années 1980, lorsque l’entreprise britannique a débuté l’édition de logiciels de comptabilité, initialement afin d’émettre des devis. Depuis, l’entreprise informatique basée à Newcastle dans le Nord-Est de l’Angleterre est sur le podium des principaux éditeurs de solutions informatiques européens.

Depuis ses débuts, le cœur de son métier reste le logiciel de comptabilité pour les petites et moyennes entreprises, en parallèle de ceux adaptés aux TPE (très petites entreprises) et aux artisans, comme Sage 50cloud Ciel ou Sage Compta & Facturation (précédemment connu sous le nom de Sage One), ainsi que le logiciel de paie.

Sage Comptabilité 100 et le Cloud

Le logiciel Sage Comptabilité 100 est le successeur d’une lignée de solutions informatiques qui a commencé par MAS (Master Accounting Series), dont Sage MAS 90, également connu sous le nom de MAS 200, puis Sage 100 ERP, et désormais Sage 100, ou plus précisément Sage 100cloud Comptabilité.

Il s’agit sans nul doute de la principale évolution du programme de Sage en matière de mise à disposition de sa solution de comptabilité pour entreprise: le Cloud.

Le nom de la gamme peut être trompeur car le logiciel Sage reste installé sur les ordinateurs de l’entreprise alors qu’une autre partie est disponible sur le Cloud, donc sur des serveurs externes. Il s’agit d’une solution hybride et qui semble fonctionner comme une étape dans l’évolution de Sage. L’éditeur du programme suit en cela une tendance générale qui offre de nombreux avantages, en particulier une meilleure réactivité face aux évolutions techniques, mais surtout réglementaires et législatives.

Dans le cas de Sage Comptabilité 100, cela permet d’ores et déjà d’avoir accès à son outil de travail via Sage Online Access, dont l’avantage est de vous donner un accès permanent à votre logiciel de comptabilité, que ce soit depuis un ordinateur, une tablette, ou même depuis un smartphone. Cette évolution offre une nouvelle souplesse d’usage pour les entrepreneurs qui ont besoin d’avoir sous la main des données importantes, y compris lorsqu’ils ne sont pas devant l’écran de l’ordinateur présent dans les murs de l’entreprise.

Sage Comptabilité : conformité à la loi

Il est d’ailleurs à noter que Sage Comptabilité est d’office adapté à la loi anti-fraude et de ce fait est conforme à la loi. Ceci est fondamental pour une entreprise en cas de contrôle par un organisme d’État. Avec la certification de Sage, le chef d’entreprise peut se dédouaner de toute responsabilité sur l’éditeur du logiciel de comptabilité et n’a plus aucune crainte à avoir sur la légalité des outils qu’il utilise : tout est validé en amont, et en cas de souci, le seul responsable est Sage.

Dans ce cadre, l’utilisateur de Sage a la possibilité d’éditer une attestation indiquant que les principes du Fichier des Écritures Comptables (FEC) sont parfaitement en accord avec la loi et respecté par la société éditrice du logiciel de comptabilité, en l’occurrence Sage.

Sage 100c : un nouveau logiciel

Le logiciel Sage 100c n’est pas une simple mise à jour ou une variante de ses prédécesseurs mais un nouveau produit à part entière, entièrement revisité et qui doit être appréhendé en tant que tel.

En cela, Sage a repensé en profondeur l’ergonomie de son Sage 100c, mais y a aussi apporté des améliorations fonctionnelles. On notera ainsi l’apparition de Click & Cash, offrant une solution particulièrement pratique, afin de simplifier et d’alléger l’accès au financement via l’utilisation de l’affacturage. Il s’agit d’une évolution qui a été possible par le partenariat effectué entre Sage et Finexkapp, une startup spécialisée dans l’affacturage.

Autre nouveauté : il est possible d’avoir une visibilité sur les affectations analytiques d’un compte général depuis la gestion des comptes généraux et même d’imprimer sa balance analytique.

Partager cet article :